+33 (0)1 53 20 12 76

Plus une créance est récente, plus les chances de la recouvrer sont grandes!

Le schéma ci-dessus illustre bien la progression du risque dans le temps.

Le jour J étant le jour de l’échéance, comme vous le remarquerez le risque zéro n’existe pas, car même le jour de l’échéance il y a un petit risque d’impayé de 3%.

J+3 mois 

En revanche ce petit risque va prendre son envol et sera multiplié par 3,33 pour représenter 10% de risque dans les 3 mois. Ce n’est pas pour rien que les chances de recouvrement sont plus élevées pendant cette période. Les serials créanciers le savent bien, ils n’attendent pas pour mandater leur partenaire en recouvrement très longtemps.

J+6 mois 

Si la relance interne n’a pas été efficace avant, elle le sera encore moins après. N’oubliez pas, si votre débiteur n’a pas tenu ses deux premières promesses, il y a 80% de chances qu’il ne tienne pas les suivantes. Le risque d’impayé a doublé en l’espace de 3 mois, à présent il est de 20%. Les autres créanciers sont désormais vos concurrents, car il n’y en aura peut-être pas assez pour payer tous les créanciers.

J+9 mois 

Le risque d’impayé a plus que doublé depuis la dernière fois, à présent il est de 50%. De 6 à 9 mois est la période ou le risque progresse le plus rapidement. Si vous n’avez pas déjà confié votre dossier à votre partenaire en recouvrement, on se demande bien ce que vous attendez?

J+12 mois 

Il est déjà certainement trop tard pour beaucoup de vos créances, la tendance s’est inversé, désormais nous allons plutôt parler de vos chances de recouvrement de 10%.

J+15 mois 

La bonne nouvelle c’est que le risque est tellement élevé qu’il ne progresse presque plus.

QUE FAIRE PAR RAPPORT A CE CONSTAT?

Nous vous conseillerons de ne pas attendre plus de 3 mois avant de mandater votre partenaire de recouvrement de créances.

Si vous hésitez trop longtemps parce que vous allez payer une commission, vous ne faites pas le bon calcul. Ci-dessous la comparaison chiffrée de deux raisonnements :

Partons sur l’exemple d’un créancier qui a 5 dossiers de 5 000€, soit un portefeuille de 25 000€ de créances.

Raisonnement 1 : « Je confie mes dossiers à 9 mois car je ne veux pas payer trop de commissions.»

Réussite 50%, recouvré 12 500€, commissions payées : 1 750€.

Solde tout compte = pertes subies + rémunération du partenaire (12 500 +1 750= 14 250€)

Raisonnement 2 : « Je confie mes dossiers à 3 mois car je ne veux pas perdre trop d’argent.»

Réussite 90%, recouvré 22 500€, commissions payées : 3 150€.

Solde tout compte = pertes subies + rémunération du partenaire (2 500 +3 150= 5 650€)

Conclusion :

Vous voyez bien que le principal n’est pas de payer le moins de commission possible, mais de récupérer un maximum de créances. Dans le raisonnent 2 le créancier paye presque 2 fois plus de commissions alors que tous comptes faits il est gagnant par rapport au raisonnement 1.

 

Comments are closed.